Ville “Cyber responsable” : nouveau label pour les collectivités

La mairie de Bolbec (76) victime d’une attaque informatique

C’est une terrible nouvelle pour la mairie de Bolbec qui a subit le 1er octobre une attaque informatique, et qui fait son possible pour récupérer des données cryptées. L’information qui était à la base qualifiée de simple “rumeur” a été confirmée par Christophe Doré qui est lui-même le maire de la ville lors du conseil municipal le 13 octobre. Il aurait même confirmé que le hacking était accompagné d’un message des digi-criminels. Selon le courrier cauchois, l’attaque viendrait d’Asie ou de Russie et Christophe doré aurait déclaré “Tout cela coûte de l’argent, mais il n’est pas question de payer la rançon demandée, on est sur de la haute criminalité en termes de piratage informatique.”

https://www.journaldugeek.com/content/uploads/2020/03/hacker-3342696-1280.jpg

Fuite de données à la mairie de Grivors (69)

D’après le Lyonmag, des centaines de documents privés auraient fuités sur la plateforme numérique de la commune rhodanienne.

Des contrats de travail, pièces d’identités, bulletins de paies, certificats médicaux, livrets de famille, titres de séjour et toute sorte de documents légaux importants auraient fuités. La rédaction de Lyonmag, qui a eu accès à une liste sur laquelle elle a pu en recenser 280 au total. Une habitante de Grivors s’en est aperçu en effectuant une recherche sur le net lorsqu’elle est tombée sur un lien étrange.

Une enquête est ouverte et on ignore pour l’instant si la marie a été victime d’une cyberattaque ou d’une fuite organisée par un fonctionnaire.

Selon Lyoncapital, certaines personnes malhonnêtes n’ont pas hésité à publier certaines données personnelle sur les réseaux sociaux, cachées derrière de faux profils FACEBOOK.

 

https://www.leparisien.fr/resizer/Fyd6jW47ivfGc040RFhzgY__sF8=/932x582/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/leparisien/NSQ7WX3VQSXQ4VXZUQBXW7RRS4.jpg

 

Face à ce fléau, un plan d’action est mis en place par le gouvernement

Le GIP Cybermalveillance a mis en place un nouveau label qui aura pour but de distinguer les collectivités ayant mis en œuvre un plan d’action pour lutter contre les cybermenaces, car les cyberattaques se multiplient contre ce type de structure.

En effets, l’ANSI (agence nationale de sécurité des systèmes d’informations) aurait recensé que 20 % des victimes de rançongiciels en 2020 seraient des collectivités. D’après un rapport du Clusif,  30 % des conseils territoriaux et des villes ont été touchés par ce types d’attaques durant l’année 2020. Il semble donc primordial que les collectivités s’arment contre ce type d’attaques qui peuvent avoir des conséquences terribled pour leurs structures.

A l’image des marques agroalimentaires, à qui sont attribués des labels en signe de gage de qualité,  Le label cyber responsable sera attribué aux collectivités ayant engagé des démarches pour renforcer leur cybersécurité. A cet effet,  un questionnaire ” immunité cyber” aura pour but de sensibiliser les élus à la cybersécurité et de dresser les mesures mise en place par leurs structures.

Le label a été mis en place en septembre par la gendarmerie en partenariat avec cybermalveillance et l’association des maires de France, le but étant de souligner les efforts des mairies en matière de cybersécurité.

Un “cyber-champion” sera désigné, référent qui ne devra être ni le maire, ni le DSI.

Contactez nous pour mettre à jour votre politique de cybersécurité !

https://www.llis-network.fr/contact/

Article écrit par Nedjma TAALBA